LES U14 CONTRE LE RACING EN AMICALE



RCMC a du cœur, un cœur de vainqueur !
 
On était bien loin ce samedi des conditions uarenesque, avec une rencontre amicale programmée contre les 2005 du Racing à Yves du manoir. Pas de toit mais un temps de janvier à ne pas oublier son parka dans le vestiaire mercredi. Pas de synthétique, mais le terrain le plus boueux de la plaine. Rien de grave docteur, car ce terrain il s’accommode bien pour nous les paysans du 78. Bref tous les ingrédients étaient rassemblées pour un match comme on aime avec du froid, de la boue, et des copains !
L’après-midi débute par une première mi-temps contre Racing Colombes. La stratégie mise en place par l’équipe blanche et bleue est claire. Ils ont des golgoths et sont là clairement pour nous marcher dessus en mode panzer. Les petits gabarits du RCMC sont clairement impressionnés par le tonnage adverse. Ils ne s’échappent pas, mais les racingmen ne sont pas agressé et ont le temps de se lancer. Du coup, en force, les panzers arrivent à franchir deux fois notre ligne d’essai. Ils sont aussi assez (trop) agressif en défense ou ils cartouchent dont des fois à retaaaaaardement (aie les côtes Valentin). Mais vous n’aurez pas l’Alsace et la Lorraine messieurs. Nos jaunes et bleus se mettent en mode ALI té. Ils volent comme le papillon et piquent comme l’abeille. En deux occasions, la « famille » se met en évidence avec deux flèches lancées depuis le milieu sur les ailes. 50 m plus loin les essaims sont marqués. Comme dit l’autre, pour devenir un grand champion, vous devez croire que vous êtes le meilleur et si ce n’est pas le cas, faites semblant de l’être.
Score de parité à la mi-temps 10 partout et méga soufflante des coaches du Racing contre leur joueurs incapables de battre ces culs boueux de Chatou et Montesson.
Dans la foulée, le RCMC joue contre l’autre Racing, celui du Plessis, plus léger, plus technique, moins bourrin. Globalement nous dominons mais par deux fois le Racing frôle l’essai par un speedy ailier. Score vierge 0/0 pour cette mi-temps.
10 minutes de repos et seconde mi-temps contre ….. Le meilleur des 2 équipes du Racing. Ce n’était pas du tout programmée comme ceci au départ, mais c’est bien révélateur du degré de vexation ou plutôt de considération pour les nôtres, c’est comme on veut des coaches adverses. En simplifié, nous allons jouer contre les gros de Colombes, et les plus rapides du Plessis. Donc logiquement plus de matches, sauf que nos gars ne sont pas hyper forts en math et que de match il y en aura !
Nos petits ont bien écoutés les conseils de Jean-Marc et Christian et prennent les gros d’en face plus rapidement aux chevilles. Du coup, ceux-ci moins lancés avancent moins. Elémentaire mon cher Watson ! Notre touche domine les débats avec Victor au jump. La mêlée prouve que pousser de façon synchronisée ça rattrape les différences de kilo. Donc au bilan re-nul sur ce quart temps, 1 partout avec un essai tout en autorité de Matt qui transperce au centre.
Les blancs et bleus passent par toutes les couleurs de l’arc en ciel, rouge de rage, noir de boue, et verts au final. Debout ce sont nos vaillants cato-montessonais pour affronter le meilleur du meilleur de Racing remontés comme des pendules par des entraineurs adverses bien portés sur la compêt.
Au cours de cet acte finale ou la fatigue s’accumule dans les corps, Matt, le fils de celui qui vous invite sur whatsapp en semaine prendre un café après la galette, ainsi que Tim, ont la bonne idée de soulager notre défense héroïque grâce à un long jeu au pied qui repoussent les assauts désespérés du ''Raging''. Et ce qui devait arriver, ben arriva. Attaque du RCMC qui déplace la défense à gauche pour un jeu au pied millimétré vers Titou à l’opposé qui aplatit. La foule en délire, (c’est-à-dire la dizaine de parents ! envahissent sur l’action le terrain… et empêche la photo de François qui ne prendra qu’un dos.  Plus qu’une minute à jouer, euh 3 selon le camp adverse qui voulait revenir au score. Mais malgré une pression encore accrue sur notre défense, la victoire était définitivement scellée contre les mahout.
Au final, superbe après-midi ou le RCMC a confirmé son très bon collectif, renforcé par de bons éléments qui se sont très bien intégrés dans la bande. Clairement la défense a été un peu dans le dur surtout au début mais a su se ressaisir. Et puis ce n’est pas grave de chuter ce qui est blâmable c’est de rester au sol. Les avants n’ont rien lâchés, et les arrières ont montrés de belles jambes, et de l’intelligence situationnelle.
Rdv semaine prochaine pour une triangulaire contre Suresnes et Triel. Ca devrait piquer.
 
 
JPquiestcontentdapparteniraugroupewhatsappU14bienpratiquemaisnedoitpasledireheinVincent

Les 2004 jouaient eux ausscontre l'équipe 1 du Racing. Le match fut intense, enlevé. Malgrés l'absence de 2-3 joueurs, comme d'habitude les présents ont fait honneur au maillot. Placages, placements, jeu déployé... nos joueurs ont montrés à nos illustre rivaux, que eux aussi savaient jouer. Mais le mauvais sort s'en est mêlé, à la fin du match, les racingmen ont réussi à scorés, et gagnent de 2 points d'écart.
FELICITATIONS AUX 2004

Mercredi 24 Janvier 2018
Christian Harleux
Lu 234 fois

Reportages | Contact école | Chartes de l'Ecole | Inscriptions