SAMATAN NOUS VOILA



Samatan, nous voilà.
24  Jeunes, Anciens, Futurs ou Légendaires  de la famille des Canons, réunis par l'opération du père tout puissant : Yvan

Comme il nous avait informé, les Mulards sont une espèce de canards doux, soyeux, affectueux, chair tendre et rosée. Mais...
Les Mul"Arts sont une variété d'anciens joueurs de Lombez-Samatan, moyenne d'âge pondérée de 41-42 ans .  Certains, qui évolèrent en Nationale 3 (fed 3) ont cessé de jouer il y a 7 ans tandis que tel autre était promu à un bel avenir en ProD2 avant de se ranger !!!

Bref, un groupe nettement plus dangereux que les joyeux palmipèdes…

Belle équipe donc  et drôle de bourbier . Jouer sous la pluie après le match de Fédérale 1 n'aide pas (Lombez-Samatan  14 - Bergerac 20)
Il paraît que les canards aiment bien la boue avec leurs pieds palmés, nettement moins les Canons qui s'enlisent (Waterloo 18 Juin 1815)

La journée avait commencé de bien bonne heure pour les 12 Canons levés à 4h du mat tandis que la nuit fut bien courte pour ceux qui arrivèrent le matin, bercés dans la nuit par le ronronnement du car et les cris des enfants de l’école de rugby ...
Déjeuner ensemble et prise de température (avec Emmanuel en visite de courtoisie), avant le coup d'envoi devant près de 150 spectatrices ex-groupies de cette équipe de légendes.  Valeureuses supportrices présentes malgré ce froid... de canard ; 7 degrés sous abri, un peu moins sous les bourrasques.
A moins qu'elle ne vinrent pour voir le retour de Neil en provenance de sa verte Irlande ou la reprise avortée de J-P, comme celle de J-C au nez en reconstruction, ou même espérer prendre en photo le corps Athlétique de Laurent, notre régional. A moins qu'elles attendaient impatiemment l'entrée de Manu, notre facteur X

Coup d'envoi et là nous avons vu que sur cette terre du bas Gers, le rugby c'est comme le vélo, ça ne s'oublie pas.
Nous avions affaire à des joueurs au jeu propre qui resserrent puis écartent par des passes vives (très vives) et bien ajustées.
Hélas ! il y eut bien vite ces faits de jeu malheureux :

Quyet-tien-le-Généreux qui subit un plaquage désaxé de 2 adversaires et dont le genou tourne. Pris en charge par les secouristes et dont l'IRM révèlera des croisés bien abîmés.
Guillaume "le Bon" qui nous quitte suite à un contact viril. 4 points de suture dans la bouche et sur la lèvre. Travail d'orfèvre du vétérinaire du coin-coin
Bien plus tard ce sera Jérémie-la-bête qui  devra remettra seul son épaule oubliée sur un ultime impact.

J-Loup assurait un moment son poste avant de devoir lui aussi sortir
Restaient toutefois 17 valeureux guerriers du RCMC pour assurer le match et envoyer par trois fois le cuir maculé de boue dans l'en-but adverse. Et c'est à un de ces moments que la magie opèra.
Alors que nous subissions les averses cinglantes, Touk Touk perça et parti à Dame. Simultanément, à l'Ouest, le soleil apparu fugacement et ses rayons éphémères illuminèrent... un arc-en-ciel improbable au-dessus des perches adverses (2-1)
Plus tard ce fut au tour de Jérem' de partir pour une chevauchée de 80m tandis que Chose avait intoxiqué l'adversaire en hurlant de ne pas jouer vite. (5-2)
Que dire de nos gros Seb, Jeremie, Yvan,  aidés de Réglon,Touk, Neil, Chose. Ils ont poussé, glissé, franchi, été repris, mis au sol, bouffé de la boue, plaqué, repoussé, ensemble, comme un seul homme. car comment les différencier dans ce bourbier.  Benjamin Panzer a vu "sa spéciale" maintes fois enrayée par les clients en face , et le pistoléro était surveillé dans ses démarrages "Canons"
Quant à Jean-Marc, il était promu 15, histoire de se chauffer avec le joker de leur équipe de fédérale, entré en cours de match... un poste où il aura du potentiel avec sa large envergure pour peu qu'on lui explique le métier.
L’hécatombe prématurée dans nos lignes a eu le mérite de bien vite faire rentrer Gwenn pour mettre de l'ordre dans la baraque en soutien de Sébo… et le voir régler la hausse du Canon pour un coup de pied de 60m qui aurait mérité un épilogue plus heureux.
Quelques belles ouvertures jusqu'à l'aile sont à mettre au crédit de Juju mais cette équipe de métier savait fort bien se placer, glisser, et verrouiller toutes velléités de nos ailiers Christian et Ronan


La messe était dite mais les hommes voulaient prolonger le plaisir d'être là.
Un 3e tiers temps fut donc unanimement décidé. D'autant plus que l'arbitrage de Giova avec des rucks disputés 3 secondes max permettait un jeu propre et sans fourberie

Thomas le minot passé en 15  en profita pour attaquer la ligne, passer entre 2 et confirmer l'adage "jamais 2 sans 3" (7-3)
Nous en ont-ils mis un 8e ? peut-être. L'important n'était pas là mais plutôt ce moment de bonheur partagé ensemble sous le regard entendu de notre président attiré par l’appât du terrain


Ainsi nous avons vu qu'il était compliqué d'abattre des CANards avec des CANons... mais l'an prochain.... avec quelques modifications de nos armes ..

Après il y eut, bien sûr, la 3e mi-temps avec des pensées pour nos absents, du A (l'Australien) à X (Xav)  en passant par le B comme BB, le C (Cédric), le J , les F (Fern et Franç), L (Ludo), le R, les S, le T (Titi),  V …
Ça, ils savent recevoir dans le Gers!  Mais.... c'est une autre histoire.


Jeudi 12 Avril 2018
Christian Harleux
Lu 161 fois

Evenements | Actualités | ECOLE DE RUGBY | PÔLE COMPETITIONS | Les Canons Montessonais (équipe III) | Touch rugby | Rugby à V | Seven | Présentation du Club



Dans la boutique
La ligne de vêtements du RCMC

La ligne de vêtements du RCMC (7)

Des vêtements à nos couleurs pour les petits et grands
Ils nous accompagnent
Partager ce site